Aller au contenu

RSS Swiss Starships

Affichage de[s] tout le contenu posté[e][s] durant les 365 derniers jours.

Ce flux se met à jour automatiquement     

  1. Hier
  2. Maarkreidi

    Panneaux VRinSight

    Pour faire votre Simpit, il vous faut absolument des panneaux de contrôle physiques. Pour les passionnés un peu bricoleurs il y a de quoi faire en montant tout soi-même de A à Z. Par contre pour les autres il y a peu de choix. Je suis tombé par hazard (presque) sur ce site qui propose différents panneaux déjà prêts à l'emploi. voici quelques exemples de ce que vous pouvez y trouver et les prix sont très raisonnables mais ce n'est pas non plus le dépôt de sœur Térésa. Le site est très ciblé sur les sim avions, donc tout ne vous conviendra pas mais par exemple, les deux panneaux ci-dessous feront très bien l'affaire dans SC. Adresse du vendeur : http://www.vrinsightshop.com/index.php
  3. Deuxième série de questions et réponses autour des vaisseaux spatiaux de la série 100 d’Origin ! Et on retrouve à nouveau John Crewe, Corentin Billemont et Todd Papy pour répondre à vos questions. Avec la série 100 qui occupe désormais le rang de starter pack de la gamme Origin, est-ce que cela aura un impact sur le rôle de la série 300 ? Oui. Lorsque la série 300 sera complétée, elle remplira à la fois une place de niveau supérieur dans la hiérarchie des vaisseaux et ses rôles actuels seront mieux définis et plus ciblés. La série 100 est un excellent point d’entrée pour ce que la série 300 sera dans sa version future. Étant donné que le Mustang Delta et l’Aurora LN sont beaucoup plus puissants que le 125a, envisageriez-vous d’augmenter les armements à 2 x S2 pour ses canons et 4 x S2 pour ses missiles ? Nous ne prévoyons pas de les ajuster pour le moment, mais comme toujours, nous pourrions envisager de changer la taille de ses canons lors de futures itérations d’équilibrage afin de l’aligner davantage sur certains vaisseaux de classes similaires, si nous estimons que la série 100 est sérieusement désavantagée. Ceci dit une mise à niveau des missiles est peu probable compte tenu de la façon dont ils sont intégrés sur le châssis. Quel est l’avantage du modèle 100i de base par rapport aux autres variantes ? Alors que la série 100 possède globalement les mêmes caractéristiques, la 100i aura une meilleure maniabilité que la variante cargo. Le 100i et le 125a sont très proches l’un de l’autre, mais la vitesse ainsi que la configuration offensive améliorent le modèle 125a en combat. Cela dit, comme ils font tous partie des vaisseaux de départ, ces différences ne seraient pas nécessairement aussi flagrantes que sur les plus gros vaisseaux. Allons-nous avoir un peu plus de place pour vivre dans le modèle 100i Touring si le 125A possède une baie de missiles et le 135C une place pour du fret ? Non. Les 125a et 135c profitent des changements sur l’extérieur du vaisseau, mais sans les agrandir. L’intérieur est le même sur chacune des 3 variantes et déjà assez spacieux pour un vaisseau starter. Qu’y-a-t-il à l’intérieur ? Sur la photo de l’intérieur nous voyons le lit et le cockpit, mais qu’est ce qu’il y aura à l’arrière du cockpit (hors champ sur la photo) ? De l’autre côté du cockpit, vous pourrez trouver de la place pour 2 unités SCU ainsi qu’un accès facile à la plupart des composants du vaisseau (certains qui sont moins importants ne seront pas accessibles sans avoir d’ abord retiré la marchandise ). Avec l’article sur la mécanique du carburant et les clarifications sur le système AIR , est-ce que la série 100i contient plus d’un réservoir de carburant pour faciliter la collecte ou l’utilisation de plusieurs types de plasma raffiné durant le vol ? Comme indiqué dans la publication du chantier naval, un seul type de carburant peut être contenu par réservoir et la série 100 n’est équipée que d’un seul réservoir en configuration standard, les avantages du système AIR vous permettent d’avoir une meilleure chance de pouvoir récupérer un peu de carburant où que vous soyez en raison de la gamme élargie de gaz pouvant être traitée par défaut. Pourquoi choisir le modèle 135c au lieu du Titan Avenger pour faire du transport de fret ? Le vaisseau Avenger Titan a une meilleure capacité de chargement, soit 2 SCU supplémentaires par rapport au 135c et il possède également de meilleures armes. Le vaisseau 135c a une capacité de chargement très respectable pour sa taille, tandis que ses capacités de carburant lui permettent d’avoir une meilleure maniabilité en vol que le plus gros Avenger. Est-ce que les 2SCU interne à la série 100 seront visibles ou invisibles au joueur ? La disposition intérieure des vaisseaux de la série a été prévue pour être assez grande pour permettre d’avoir la cargaison visible des joueurs. Le vaisseau 100i aura-t-il la capacité d’être équipé de capteurs d’exploration similaires à l’ancien 315p ? La 315p se concentre sur son rôle de Pathfinder qui n’a pas d’équivalent comparable dans la série 100. En tant que tel, le modèle 100i devrait plutôt être comparé à l’actuel 300i à la place et ne possède pas de ports d’items pouvant embarquer un scanner ou un capteur d’exploration. Y a-t-il une composition vitesse/atmosphère avec laquelle le système AIR produira du carburant plus rapidement que celui utilisé par les propulseurs ? La vitesse et la composition prendront en compte le taux de conversion lorsque le système sera implémenté en jeu. Il est cependant difficile de donner des chiffres concrets quant à l’amélioration de ce taux à ce stade précoce du développement. Source : starcitizenfrance.fr
  4. Mäethys

    Je ne m'en remettrai jamais...

    Bordel... la Disco War... et Miss Berlin... les humains sont cons...
  5. La dernière semaine
  6. Une course de la mort façon Star Wars et un peu Mario Kart dans Star Citizen aussi ça vous dit ? Bienvenue dans ce nouvel épisode de Calling All Devs où Jared Huckaby pose de nouvelles questions, les vôtres que vous aviez soumis précédemment sur Spectrum à propos du développement de Star Citizen. Et on débute tout de suite l’émission avec une première question pour Ben Anders (Systems Designer). Quand verra-t-on des PNJ effectuer leurs propres vols commerciaux ou répondant aux appels de détresse ? Y-a-t-il quelque chose de prévue sur la feuille de route à ce sujet ? Ben Anders précise que cette fonctionnalité est prévue pour les mises à jour Star Citizen alpha 3.5 ou Star Citizen alpha 3.6. La priorité pour le moment est de s’occuper de l’intelligence artificielle en mode combat. La question suivante est pour Steve Turberfield (Senior Technical Designer). Qu-y-a-t-il de prévu sur le long terme au sujet des râteliers et autres supports ? Auront-ils toujours une utilité avec l’utilisation de l’inventaire du MobiGlass ? L’utilisation de racks, tiroirs, placards et râteliers restera pertinente. Ils seront utilisables via l’application du MobiGlass ou en interaction directe. Les développeurs souhaitent garder les deux et c’est tant mieux pour l’immersion, comme pour l’ergonomie. L’application du MobiGlass pourra donc toujours être utilisée par exemple pour définir des loadouts qui peuvent être modifiés, tandis que l’interaction directe sera par exemple très utile lors d’un sprint, une action qui demande à rapidement emprunter puis utiliser une arme entreposée à proximité, plutôt que de perdre du temps (dans ce cas de figure) à ouvrir l’assistant personnel et à gérer etc.. On enchaîne ensuite avec Luke Pressley (Lead Designer for Star Citizen Live) qui aura deux questions. Quand y-aura-t-il de nouvelles map pour l’Arena Commander ou des circuits de courses sur Yela ? Ces éléments de circuits de courses ont été prévus à l’origine pour la mise à jour Star Citizen alpha 3.0. Ils ont également été testés sur les trois lunes (Yela, Daymar et Cellin), mais la mise en œuvre de ces routes a été suspendue pour l’instant, car les surfaces lunaires changent continuellement en raison du développement live. Ils bossent actuellement sur une course dite de mêlée, une course de la mort dans l’espace et sur les planètes, où les participants doivent atteindre divers points de contrôle aléatoires et arriver les premiers. Comme cela ne se déroule pas dans une zone exempte d’armes, l’usage de la force directe est autorisé. C’est pour cela qu’on appelle ça une course de la mort. Les points de contrôle changeants ou aléatoires permettent également aux vaisseaux plus lents de participer à une telle course, car le point de contrôle suivant apparaît exactement dans la direction opposée à la précédente. En conséquence, les engins spatiaux les plus rapides doivent repasser devant les vaisseaux plus lents, ce qui donne aux premiers l’occasion de les éliminer de la compétition. Ce que nous indique Luke Pressley a l’air particulièrement excitant ! Ce n’est pas Mario Kart, mais ça en prend quelques allures qui promettent de bons moments funs entre amis ou avec d’autres citoyens des étoiles ! Sera-til possible plus tard, de marquer des POI découverts via le HUD ou la Starmap ? Cette fonctionnalité va certainement exister. Dans un avenir proche il serait d’ailleurs prévu que l’on puisse marquer temporairement nos découvertes. Et enfin on termine l’épisode par Dennis Crow (Senior Producer). Quand verrons-nous la feuille de route prévue pour 2019 ? Le premier contenu de 2019 a été publié vendredi dernier sur la feuille de route de CIG. La feuille de route devrait d’ailleurs continuer à tourner de cette manière, c’est-à-dire après la publication du patch Star Citizen alpha 3.2, le premier contenu pour le deuxième trimestre de 2019 sera ajouté à cette roadmap et ainsi de suite. Source : starcitizenfrance,fr
  7. Cette semaine on va parler d'un système de positionnement qui fonctionne grâce aux pulsars, une sorte de GPS Galactique, de tout ce qui s'est passé du côté de la NASA la semaine dernière, et des travaux d'une équipe Suisse qui pense avoir mis la main sur une planète disparue. Source : Hugo Lisoir, youtube.
  8. Maarkreidi

    Feuille de route SC 3.5

    Il n'est pas reporté mais continué. Je préfère voir qu'ils optimisent leur jeu en continu plutôt qu'attendre une phase "optimisation" seulement avant la Béta. Et puis il savent que lorsque les différents gameplay, environnements et mécaniques viennent alourdir la bête il ne faut pas attendre avant d'optimiser sinon la tâche se révéle titanesque et pourrait finalement faire échouer le projet. De plus ça sert aussi à SQ42 il ne faut pas l'oublier. La partie code réseau c'est une autre histoire mais on verra avec 3.2 et 3.3 ce que ça donne.
  9. Ce soir, vous pouvez voir des dizaines d'étoiles filantes avec un peu de chance. Et vous n'avez même pas besoin d'un télescope. "Les meilleurs instruments sont l'œil nu, un champ et une couverture" Les étoiles sont principalement des nuée de lyridés, une pluie de météores qui peut être vu chaque année autour de cette période et dure quelques jours. Le point culminant est ce soir vers 4 heures du matin. Vous verrez alors environ 20 météores par heure, soit toutes les 3 minutes. La moitié de cela vient des Lyrides. L'autre partie consiste a des étoiles filantes que l'on peut également voir endeans un jour normal. Les nuée de lyridés est nommé d'après la constellation lyra et est la plus ancienne pluie de météorites connue. Le phénomène a été enregistré d'environ 2600 ans pour la première fois. Selon l'astronome, les dizaines d'étoiles filantes ne sont pas aussi spectaculaire que la pluie de météores des Perséides. "Mais ça en vaut vraiment la peine."Vous devez donc rester avec votre dos à l'ouest et regarder dans la direction de l'est."
  10. Maarkreidi

    Feuille de route SC 3.4

    rien de nouveau vous pouvez circuler
  11. UNC12

    Star Citizen en justice!

    Qui est Crytek ? [Source ; POLYGON] [Fév. 28, 2018] Cevat Yerli, le fondateur de Crytek, quitte ses fonctions de directeur général et de président de la société. Selon un communiqué de presse publié sur le site Web de la société, les frères Avni et Faruk Yerli continueront à être Co-PDG. Crytek a également lancé sa propre crypto-monnaie plus tôt cette année en Turquie, où elle va payer les joueurs de son jeu de tir en ligne ‘ free-to-play Warface ‘ pour répondre à certains jalons dans le jeu. Il poursuit également activement l'équipe derrière les projets Star Citizen devant la Cour fédérale des États-Unis pour violation des droits d'auteur, rupture de contrat et collusion présumée liée à leur utilisation du moteur de jeu CryEngine. Crytek a eu des problèmes d'argent importants dans le passé. En 2014, il était incapable de payer ses employés. L'organisation était au bord de l'insolvabilité, a déclaré Yerli à l'époque, quand une injection d'argent l'a ramené du bord. Kotaku a rapporté que la société a reçu des millions d'Amazon en 2015, qui a basé son propre moteur de jeu Lumberyard sur la technologie CryEngine. Après une série de fermetures de studios en décembre 2016, Crytek a vendu son studio basé en Bulgarie à Sega. Ses studios restants comprennent une grande équipe à son siège à Francfort, en Allemagne ainsi que des équipes à Kiev, en Ukraine et Istanbul, en Turquie. Polygon a présenté Cevat Yerli et ses frères en 2013 après une visite dans les studios de Crytek pour visionner le titre de lancement de Xbox One, Rise: Son of Rome. Vous pouvez lire sur la façon dont les frères Yerli se sont faufilés dans l'industrie des jeux. Pour plus d’information, voici le lien ; https://www.polygon.com/features/2013/7/11/4503782/crytek-x-isle-redemption
  12. Maarkreidi

    Feuille de route SC 3.3

    Bien que non prioritaire, on peut voir que le développement de la planète Hurston ainsi que sa Zone d'atterrissage Lorville avance à grands pas. De même, les Stations spatiales du genre Truck Stop sont déjà à 65% (il se dit que ces stations POURRAIENT rejoindre la 3.2 si leur avancement continue au même rythme). L'avancement des vaisseaux se porte bien également. Et en plus de ces bonnes nouvelles CIG introduit une nouvelle fonctionnalité parmi les gamepay de la liste : Mission Modularity & Racing. Cette fonctionnalité inclut un certain nombre d'améliorations au système de mission existant. Une tâche transformera la configuration logique des missions en éléments modulaires, permettant aux concepteurs de rapidement regrouper les types de mission en une seule mission. Cela inclut également l'introduction d'un nouveau style de mode de course appelé Scramble, où les pilotes s'embarquent pour détruire les balises. Enfin, cette fonctionnalité comprend l'introduction de la mécanique de numérisation pour les missions. La refonte des satellites (ComArray) est repoussée à la toute nouvelle feuille de route SC Alpha 3.5 prévue pour Q1 2019. CIG encre donc son système de développement dans ce nouveau format (et on ne s'en plaindra pas puisque ça fonctionne) en éditant la feuille de route de la 3.5 alors que jusqu’à présent ils organisaient leur planning annuel après les fêtes de fin d'année jusqu'a fin février certaines fois. Les résultats obtenus par 3.1 leur donne confiance et c'est un gain de temps certains pour tout le monde.
  13. Maarkreidi

    Feuille de route SC 3.2

    Le développement n'a pas encore atteint son rythme de croisière car l'attention est portée sur la stabilisation de la version 3.1.x. Le PTU est encore actif pour des analyses de crash ou bugs mémoire. Ce n'est pas du temps perdu car les prochaines versions profiteront de ces améliorations.
  14. Source : Hugo Lisoir, youtube.
  15. Avant
  16. Cette semaine, c'est Ariane 6 qui nous intéresse. La réponse Européenne à l'évolution du marché des lanceurs va t'elle s'avérer suffisante ? Source : Hugo Lisoir, youtube.
  17. DEUX MILLIONS DE RAISONS DE DIRE MERCI En octobre 2015, nous avons franchi une étape étonnante lorsque notre communauté s'est agrandie pour atteindre le million de citoyens. Dire que j'étais fier et humble à l'époque reste un euphémisme, et ces sentiments n'ont fait que doubler alors que j'accueille notre deux millions de citoyens dans le verset. Tout comme Star Citizen a continué de grandir au fil des ans, la communauté a connu une croissance tout aussi étonnante et encourageante. Les bailleurs de fonds demeurent le fondement de ce projet et un symbole pour toute l'industrie du jeu et au-delà. Vous prouvez que les jeux sur PC, les simulations spatiales et la volonté de pousser ces créations artistiques dans de nouveaux domaines d'innovation sont bien réels, avec des possibilités plus passionnantes que jamais auparavant. Avec deux millions de citoyens qui nous inspirent et comptent sur nous, l'équipe Star Citizen est plus motivée que jamais dans notre action. Nous sommes à l'écoute de ce que vous attendez de Star Citizen et travaillons pour obtenir un contenu et des mécanismes plus étonnants pour le jeu, tout en mettant l'accent sur l'amélioration de la qualité de vie et le peaufinage des caractéristiques actuelles, pour en faire une expérience satisfaisante, même lorsque vous êtes encore en Alpha. C'est votre foi dans le projet, depuis les premiers bailleurs de fonds jusqu'à ceux qui sont relativement nouveaux dans le verset, qui rend tout cela possible. Pour célébrer cela, nous lançons des badges spéciaux pour commémorer votre dévouement et votre engagement. L'insigne 1M pour ceux d'entre vous qui ont fait partie du premier million de donateurs, et le 2M pour les courageux aventuriers qui se sont joints à nous depuis, jusqu'à et y compris notre deux millionième citoyen. En prime, lorsque disponible dans le verset, vous recevrez également un T-shirt du jeu avec un logo similaire, afin que votre personnage puisse arborer un rappel élégant du rôle essentiel qu'il a joué dans le développement de notre univers. Alors que nous nous tournons vers Alpha 3.2 et au-delà, l'équipe et moi-même vous remercions tous et chacun d'entre vous du fond du cœur. Quand nous avons commencé cette aventure, nous n'aurions pas pu imaginer la passion, la persévérance et le dévouement que tant de gens auraient pu avoir. C'est grâce à ce dévouement - votre dévouement - que nous pouvons continuer à concevoir, construire et livrer le meilleur sim spatial jamais vu. Chris Roberts
  18. Bienvenue dans cette nouvelle édition de Calling All Devs, émission consacrée au développement de Star Citizen Nous avions zappé l’édition de la semaine dernière alors, pour nous faire pardonner, en voici deux pour le prix d’une ! Calling All Devs du lundi 09/04/2018 Pour cet épisode, Jared Huckaby fait appel à John Crewe, Matt Sherman, Rob Cleaner, Luke Davis et Matt Intrieri pour répondre à vos questions sur Spectrum. La première question est pour John Crewe (Lead Tech Designer) Le Freelancer MAX possédait à l’origine quatre moteurs, désormais il n’en a plus que deux. Est-ce un bug dans la matrice des vaisseaux ou bien est-ce le design du Freelancer MAX qui a changé ? John indique qu’il s’agit bien d’une erreur dans la matrice des vaisseaux. En travaillant sur le Freelancer Max, qui est rappelons-le, prévu pour être disponible en vol cette année, il est possible que les lignes bougent. Les devs pourraient ajouter ou retirer des moteurs, cela n’est pas à exclure. La seconde question est pour Matt Sherman (Tech Designer) Est-ce qu’il sera possible d’échanger les contrôles de vol du siège avant à celui du copilote à l’arrière ? Non, les deux postes n’ont pas les mêmes commandes ni la même conception. Chaque poste est pensé exécuter pour telle ou telle tâche et par conséquent, le poste arrière n’est pas doté de commandes de pilotage du vaisseau. On retrouve ensuite Rob Reiniger (Lead Technical Designer) Est-ce que les joueurs pourront avoir un appartement par exemple dans des planètes-villes comme ArcCorp ? Pas dans l’immédiat, il reste tant de choses à faire auparavant, mais pourquoi pas à l’avenir. Wait and see, en tout cas on sait qu’ils sont capables de le faire, grâce notamment aux technologies et environnement internes et externes modulaires. La question suivante est destinée à Luke Davis (Producer) D’autres vaisseaux sont-ils prévu pour une éventuelle refonte ? En plus des vaisseaux listés sur la feuille de route (Roadmap) et du Redeemer, il n’y a que Greycat, le Merlin ainsi que le M50 qui sont potentiellement candidats à une refonte plus importante. Les autres vaisseaux conçus sous l’ancien système recevront une mise à jour plutôt qu’un remaniement complet. Et enfin, la dernière question est pour Matt Intrieri (Principal Ship Technical Artist) La décompression est toujours d’actualité lorsqu’un vaisseau s’ouvrira en plein vide spatial ou qu’il y aura un trou dans la coque ? Cela a été reporté, mais oui c’est un mécanisme qui viendra clairement dans le jeu. Ceci étant, avant d’intégrer ce système, les développeurs se préoccupent en priorité et d’abord des systèmes de bases. Calling All Devs du lundi 16/04/2018 Pour cet épisode, Jared Huckaby fait appel à John Crewe, Mark Abent, Chad McKiney et Jared Huckaby lui-même pour répondre à vos questions sur Spectrum. Le première question est donc pour John Crewe. Sera-t-il possible d’atterrir dans un vaisseau capital et d’utiliser les fonctions de son vaisseau (telles que les tourelles, drones etc.) sans toutefois devoir décoller ? (En restant posé sur place en somme). Oui, mais tout ne sera pas possible non plus. Vous pourrez très bien envoyer des drones ou même utiliser votre tourelle, mais certains appareils électriques ne serviraient pas à grand chose, c’est le cas par exemple des radars ou scanners qui auront du mal à fonctionner à l’intérieur de la structure d’un autre vaisseau. C’est un peu comme si vous souhaitiez appeler avec votre smartphone en passant sous un tunnel… Pas sûr que vous ayez du réseau. Qu’y-a-t-il de prévu concernant le système d’assistance à l’atterrissage ? (indicateur de distance restante avant le touch, caméras etc.). L’ancien système devrait revenir, il a été désactivé jusqu’à la finalisation du transfert des technologies vers Item 2.0. L’utilisation de caméras externes sont également une possibilité à explorer… On passe ensuite à la question suivante avec Mark Abent. Les POI sur les planètes s’afficheront-ils dans une couleur différente lorsqu’ ils sont de l’autre côté d’une lune ou d’une planète ? Il s’agit là d’une excellente question, car c’est effectivement très pénible d’avoir des affichages qui sont censés être cachés ou qui sont de l’autre côté d’un monde. Mark Abent répond justement qu’il n’y a encore rien de réellement fixé sur le sujet. Bien évidemment ils vont améliorer cela et ce sera l’un des sujets d’une future émission consacrée à Star Citizen, comme par exemple les ATV (Around the Verse). Une idée qui peut être sympa (made in Star Citizen France), serait de réduire l’opacité des écritures et indicateurs de POI lorsque ceux-ci se trouvent de l’autre côté d’une planète/lune. Le troisième appel est pour Chad McKiney. Qu’est-ce qui se passe avec ces crashs et déconnexions où l’on perd à chaque fois toutes nos cargaisons ainsi que la persistance des vaisseaux ? Dans le patch actuel, la persistance des vaisseaux et des marchandises ne fonctionne que dans les grandes zones de sécurité (Levski, GrimHEX et Port Olisar). Les développeurs travaillent actuellement sur un système qui permettrait de mieux suivre les données du vaisseaux dans l’univers persistant. Il permettra de déterminer s’il s’est crashé ou a été déconnecté en plein vol. Dans ces cas de figure, le système devrait pouvoir aider à restaurer le vaisseau ainsi que sa cargaison. La dernière question c’est Jared qui va y répondre lui-même. Il n’y a aucune information concernant les rovers du 600i et du Constellation Phoenix. Sont-ils développés séparément ou parallèlement à chaque vaisseau ? Jared Huckaby nous informe que les rovers sont bien entendus développés indépendamment des vaisseaux, même si ces vaisseaux ont leurs rovers attitrés (de base, car vous pourrez mettre aussi d’autres rovers de même dimensions à la place si vous le souhaitez plus tard). Il est à noter qu’actuellement, aucun des plus petits véhicules du jeu ne figurent dans la feuille de route. Source : starcitizenfrance.fr
  19. LooPing

    Présentation de la série Origin 100

    Your browser does not support the video tag. AFFIRMEZ-VOUS L’HARMONIE ENTRE LE PILOTE, LA MACHINE, ET L’ENVIRONNEMENT Origin est fier de vous présenter une nouvelle vision de l’aventure - la série 100. Alliant toute la classe et la sophistication que vous connaissez déjà d’Origin Jumpworks, dévoilant avec élégance un châssis compact et attractif, la série 100 a été spécifiquement élaborée pour les pilotes seuls cherchant à se faire remarquer sans sacrifier fonctionnalités ni fiabilité. Mais ces vaisseaux ne sont pas seulement de bon goût à l’extérieur. Avec la série 100, Origin introduit son système de carburant dernier cri : AIR (Raffinerie Incorporée Ajustable). Non seulement ce système en fait nos vaisseaux les plus respectueux de l’environnement, réduisant de manière significative les émissions des propulseurs, mais cela signifie également que l’inquiétude de devoir constamment vous ravitailler en carburant, notamment lors de longs voyages, appartient désormais au passé. Utilisant notre module de raffinage intégré le plus avancé de tous les temps, les vaisseaux de la série 100 sont capables de vols de longue distance que la plupart des vaisseaux de leur catégorie ne peuvent pas effectuer. Sa capacité à extraire le nécessaire d’une variété de gaz sans précédent, et de convertir ce condensé brut en plasma utilisable avec plus d’efficacité que certains systèmes bien plus imposants, font que la série 100 vous emmènera où vous voulez avec un rendement éco-responsable et un style incomparable. Commencez votre aventure avec Origin, et vous seul déterminerez où elle vous conduira. Pour plus d’informations, rendez-vous sur la page de l’Origin 100i DIFFÉRENTS MODÈLES FORME, FONCTION, ET FINESSE MODÈLE DE RENDEMENT 100I Visitez l’univers avec l’alliance parfaite du luxe et de la performance. Que vous soyez en route vers les îles luxuriantes de Tohil III aux vues à couper le souffle, ou en direction de Lyre pour goûter à la vie nocturne, le 100i vous y emmènera avec style et confort. Et grâce au nouveau système AIR d’Origin, vous n’aurez aucun plein de carburant impromptu à faire. LE CŒUR D’UN GUERRIER 125A Avec le 125a, vous n’avez pas à sacrifier l’élégance au profit de la puissance de feu. Conservant tout le luxe et le raffinement que vous pouvez attendre d’Origin Jumpworks, tout en y ajoutant un set d’armes gonflées à bloc, ce modèle s’adresse à tout marginal au nez fin. Les risques sont faits pour être pris, mais pourquoi risquer de tomber en panne sèche au beau milieu d’un combat ? LA VIE EST UNE FÊTE 135C Disposant d’une capacité de fret plus importante, le modèle 135c est le choix évident pour transporter vos marchandises les plus précieuses. Parfait pour les musiciens, les livreurs, et quiconque étant là pour faire la fête, le vaisseau accueille un espace de stockage étonnamment vaste dans son châssis racé et stylé. Livrez en un temps record, avec classe. QUAND SOPHISTICATION ET INNOVATION S’ALLIENT LE NOUVEAU STANDARD DU RENDEMENT L’AIR VOUS TRANSPORTE LE LANCEMENT DE LA RAFFINERIE INCORPORÉE AJUSTABLE (AIR) Redéfinissant les standards avec des propulseurs à haut rendement / faible impact, une admission à la pointe de la technologie, et une raffinerie intégrée pulvérisant tous les records, le système propriétaire AIR d’Origin apporte une nouvelle dimension au voyage spatial non-quantique de moyenne à longue portée. Avec sa capacité à extraire une variété de gaz sans précédent de l’espace ou d’une atmosphère, et de convertir ce condensé brut en plasma utilisable, AIR fait de la série 100 les vaisseaux les plus efficients et éco-responsables de leur catégorie sur le marché. DONNÉES BRUTES 100I VITESSE MAX : 210 M/S CAPACITÉ DE FRET : 2 SCU ARMEMENT : 2 X CANONS LASER S1 125A VITESSE MAX : 230 M/S CAPACITÉ DE FRET : 2 SCU ARMEMENT : 2 X CANONS LASER S1 et 2 X MISSILES S1 135C VITESSE MAX : 190 M/S CAPACITÉ DE FRET : 6 SCU ARMEMENT : 2 X CANONS LASER S1 CONTINUEZ L’EXPLORATION Vous aimez ce que vous voyez ? Découvrez plus en détails la série 100 d’Origin Jumpworks avec la brochure ci-dessous : À PROPOS DE LA VENTE CONCEPTUELLE L’Origin 100i est en vente pour la première fois en vente conceptuelle limitée. Cela veut dire que la conception du vaisseau a atteint nos spécifications, mais qu’il n’est pas encore prêt à être présenté dans le hangar ou à voler dans Star Citizen. Les éditions Warbond présentées ici incluent une Assurance à Vie sur la coque du vaisseau. À l’avenir, le prix du vaisseau est susceptible d’augmenter et l’Assurance à Vie ou tout autre supplément peut disparaître. Si vous souhaitez en ajouter un à votre flotte, un nombre limité de coques 100i Warbond sont disponibles à l’achat durant cette vente. Le 100i sera disponible dans la boutique jusqu’au 30 avril 2018. Vous pouvez aussi regarder un schéma détaillé de ce nouveau vaisseau dans l’Holo Viewer, section Tech Overview de la page du vaisseau. Comme toute vente conceptuelle, nous publierons également un article Q&R. Si vous avez des questions supplémentaires, il y aura un sujet sur Spectrum pour les poser. N’oubliez pas de voter pour les questions dont vous voulez avoir les réponses, et nous posterons les retours des développeurs la semaine prochaine. Jetez un œil sur le planning du Comm-Link la semaine prochaine pour découvrir quand cet article sera publié. Pour plus d’informations, rendez-vous sur la page de l’Origin 100i. VAISSEAUX SEULS PACKS DE VAISSEAUX
  20. Cette semaine, on parle de notre voisine Proxima du Centaure, de SpaceX qui veut récupérer une fusée entière et du nouveau lanceur d'Orbital ATK. Source : Hugo Lisoir, youtube.
  21. Bobmorane85

    Mécanique du carburant

    Mécanique du carburant Comment ça marche aujourd'hui et ce qui est en magasin pour l'avenir Avec l'introduction de la série Origin 100 et de son système AIR unique, nous avons voulu passer un peu de temps à parler du rôle actuel et futur du carburant dans Star Citizen. La carrière de Refueling, et par procuration le gameplay de carburant, est l'une de nos nombreuses boucles de gameplay non-combat et clé pour créer un univers crédible. Cette pièce est une introduction à la conception et à la carrière de ravitaillement, qui sera discutée plus dans la construction jusqu'à sa libération. Carburants dans Star Citizen Alpha 3.1 Dans Alpha 3.1, tous nos navires ont un réservoir de carburant d'hydrogène et la plupart ont un réservoir de carburant de Quantum, les snubs étant l'exception commune. Les propulseurs du navire consomment du carburant stocké dans le réservoir de carburant à hydrogène et le convertissent en poussée avec un petit tirage de la centrale électrique. En mode Quantum Travel, les propulseurs utilisent le carburant contenu dans le réservoir de carburant Quantum. Une idée fausse commune est que le carburant est seulement utilisé pendant Boost ou Afterburner. En effet, le carburant était destiné à être consommé lors de toute utilisation des propulseurs. La plupart des navires ont une prise de carburant, encore une fois les snobs ont tendance à être l'exception, qui régénèrent le carburant de l'environnement. Le carburant devrait généralement se régénérer plus rapidement que les manœuvres standard qui brûlent dans l'espace. Les manœuvres soutenues impliquant Boost ou Afterburner, ainsi que l'utilisation dans l'atmosphère, consomment plus de carburant que ce qui peut être régénéré. Cela épuisera la barre de carburant située sur le HUD. L'arrêt de ces manœuvres remplira généralement la barre de carburant, bien que la plupart des navires doivent se déplacer pour que la régénération se produise. Par conséquent, si un navire est laissé en cours d'exécution, vous pouvez revenir pour découvrir qu'il a moins de carburant. Si vous n'avez plus de carburant, la seule façon de ravitailler votre navire est de vous rendre à une station Cry-Astro ou de faire une demande d'assurance auprès d'un terminal ASOP. Le futur cycle du combustible La première étape pour déplacer votre vaisseau spatial est de créer la poussée et le tirer hors d'un propulseur. L'explication générale du jeu derrière la création de cette poussée est la suivante: Les apports de carburant ramassent les gaz naturels de l'environnement et les canalisent dans le navire. Pour obtenir la plus grande quantité de gaz dans votre navire, recherchez des zones de gaz concentré. L'utilisation de vos apports de carburant dans l'espace régulier peut ramasser des quantités limitées de gaz ou pas du tout. Ces gaz sont convertis en plasma. une. Les apports de carburant effectueront une conversion de base sur une gamme limitée de types de gaz. Les raffineries fourniront plus d'options de conversion. Le plasma converti est stocké dans le réservoir de carburant, précédemment appelé réservoir de carburant à hydrogène. Ces réservoirs ne peuvent stocker qu'un seul type de plasma à la fois. Lorsque la poussée est nécessaire, le plasma pompe à travers la centrale et est converti / agité en plasma sous tension. Le plasma sous tension est canalisé dans des propulseurs. La poussée est produite et le navire se déplace de façon appropriée. L'hydrogène est l'élément le plus commun dans l'espace. Tous les navires peuvent utiliser l'hydrogène pour alimenter leurs propulseurs, mais ce n'est pas le seul type de gaz qui peut être converti. Certains navires peuvent récolter et convertir différents types de gaz qui, lorsqu'ils sont raffinés, procurent des avantages supplémentaires, tels qu'une efficacité accrue ou des émissions réduites. Vous ne pouvez stocker qu'un type de plasma dans chaque réservoir de carburant, alors choisissez judicieusement. Si vous souhaitez changer de type, vous devez purger ce réservoir avant de le remplir, ce qui n'est pas recommandé dans l'espace lointain. Les raffineries sont la clé pour convertir d'autres gaz en combustible utilisable. Alors que les apports de carburant font un travail de conversion passable, les raffineries passent au niveau suivant. Ils peuvent être trouvés sur un large éventail de navires comme la série 100, Freelancer DUR, et sur le haut de gamme, le Starfarer. Dans le cadre du gameplay d'affinage, vous pouvez sélectionner le type de carburant à ramasser et où il finira, à condition que vous ayez un navire avec plusieurs réservoirs de carburant tels que le Starfarer. Vous devrez surveiller la situation car les concentrations de gaz varieront selon le lieu et même au sein du même endroit. Disons qu'un nuage de gaz dans l'espace est un mélange d'ammoniaque, d'hydrogène et d'azote. L'ammoniac serait le carburant le plus efficace / dense, alors vous pourriez être tenté de le ramasser. Mais ce n'est que 9% de la composition du gaz, alors que l'azote est de 40%. Cela signifie qu'il vous faudra un peu plus de 4 fois plus de temps pour obtenir la même quantité de plasma d'ammoniaque que le plasma d'azote. D'autre part, le plasma d'ammoniac est un grade supérieur et se vend à plus. Enfin, Quantum Fuel restera tel quel. Il sera seulement consommé pendant le voyage de Quantum et rechargé aux stations désignées comme Cry-Astro. Comment le carburant va changer dans les futurs correctifs Les principaux changements que les joueurs remarqueront sont que certains navires n'ont plus la capacité de régénérer ou de récupérer du carburant par défaut. Cette partie de la conception du carburant a été retardée jusqu'à ce que nous puissions mettre en œuvre des fonctionnalités de support qui garantissent une expérience de jeu positive. Ces fonctionnalités prérequises sont: Un moyen d'appeler à l'aide. Un moyen d'obtenir du carburant à n'importe quel endroit. Le premier problème a été résolu avec l'introduction de Service Beacons en 3.1, et ce dernier sera résolu lorsque le Starfarer gagnera des fonctionnalités de ravitaillement dans un futur patch. D'autres navires capables de ravitailler, tels que l'Aegis Vulcan, fourniront également des fonctionnalités de ravitaillement lorsqu'ils seront libérés. Les navires ont une prise de carburant, n'en ont pas ou ont l'option d'en équiper un. Pour déterminer quels navires appartenaient à quelle catégorie, nous avons examiné leurs carrières et rôles prévus, tels que détaillés dans la série Shipyard. Combat (courte portée) - L'équivalent en jeu d'un vaisseau basé sur un transporteur, tel que le Gladius et le Hornet. Ces navires ne viendront pas avec, ni ne pourront équiper les prises de carburant. Combat (Long Range) - Ces navires, comme l'Avant-garde et le Retaliator, auront des Intakes comme leur rôle les oblige à parcourir de longues distances. Exploration - Ces navires auront des apports de carburant par défaut. Leur nature même dicte qu'ils peuvent parcourir de longues distances, loin du lieu de ravitaillement le plus proche. Industrie et transport - Habituellement, ces navires auront des apports de carburant par défaut, car ils sont de nouveau nécessaires pour parcourir de longues distances. Soutien - Naturellement, le Starfarer et la plupart des autres navires de cette carrière les conserveront car ils seront souvent appelés à exécuter des missions de longue distance et de longue durée. Compétition - Ces navires varient en fonction de leur type. Certains navires, comme le Razor, disposent d'une technologie qui leur permet de faire le plein, tandis que d'autres, comme le M50, traitent le problème différemment en ayant des réservoirs de carburant plus gros. Certaines familles de navires, comme les séries Aurora et 300, ont des variantes qui sont livrées avec une prise de carburant par défaut, tandis que le reste de la série peut en équiper une si vous l'achetez séparément ou si vous la transférez d'un autre navire. De plus, ce n'est pas parce qu'un navire n'a pas de prise de carburant qu'il ne peut pas fonctionner dans l'espace profond. Il n'y a pas de restrictions strictes en place pour l'empêcher. Vous aurez juste besoin de considérer vos actions plus attentivement. Vous pouvez laisser suffisamment de carburant pour revenir, demander un ravitaillement ou faire de votre voyage un aller simple. Comment le système d'air de la série 100 d'origine en bénéficie-t-il? La série 100 bénéficie d'une prise d'essence et d'une raffinerie, ce qui leur permet de traiter plus de types de gaz que les autres navires de leur catégorie. De plus, l'admission de carburant équipée par défaut est d'un grade supérieur (B vs C) à la norme. La série 100 dispose également d'une raffinerie sur mesure qui peut récolter une plus grande variété de gaz que des systèmes comparables à ce prix. Sur tous les navires de départ, la série 100 est destinée à être la plus économe en carburant. Grâce au système AIR, cet objectif est atteint grâce à la combinaison de ses propulseurs naturellement efficaces, d'une prise de carburant de meilleure qualité et de la plus large gamme de gaz qu'il peut remplir à partir de sa raffinerie. POUR ALLER PLUS LOIN Source : robertsspaceindustries.com
  22. Xalen

    MARSCHBEFEHL-ORDRE DE MARCHE-ORDINE DI MARCIA

    Alors ça sera plutôt lundi ou mardi soir ;)
  23. Xalen

    Superhornet vs hurricane

    Ben disons que j'ai fait pas mal de pirate swarm en glaive (qui a un peu les même défauts) et les constellation, j'y arrive pas trop mal -> certes c'est du pur strafe, mais c'est mon type de jeu justement. Enfin je verrai... J'ai les 2, pas encore prévu d'en changer. Merci pour ton retour
  24. Voici une première série de questions et réponses autour des vaisseaux spatiaux de la série 100 d’Origin ! Pour y répondre, c’est John Crewe, Corentin Billemont et Todd Papy qui s’y collent. La version de combat peut-elle être efficace avec seulement deux canons de taille 1 ? Comparé à d’autres chasseurs de même classe, il bénéficie d’ajout de missiles et d’une meilleure maniabilité. Les développeurs sont conscients du manque d’intérêt pour les armes de catégories S1 et de leurs faiblesses, par conséquent ils cherchent à en faire un choix plus compétitif sans pour autant nous emballer dans une course aux DPS. (Augmenter la portée des armes plus faibles pourraient être une piste, à voir ce qu’ils nous réservent comme solutions pour l’avenir). Quels sont les avantages et les inconvénients de ce vaisseau par rapport aux trois autres starters ? Le système de carburant lui donne un avantage au niveau de sa portée qui s’en trouve améliorée. Il est moins maniable que le Mustang, mais plus que l’Aurora. Ceci étant il a un peu moins de durabilité. Comment la série 100 s’intègre-t-elle dans la gamme Origin ? Le 100i est on va dire l’entrée de gamme des vaisseaux spatiaux de la marque Origin (par analogie c’est un peu comme si vous achetez une SEAT IBIZA, ensuite vous avez la SEAT LEON etc..). On ne parle pas du X1 qui se trouve en-dessous, en fait il ne s’agit pas du même type de véhicule, c’est une moto spatiale. Le vaisseau à peu près équivalent dans la gamme Origin serait le 85X en terme de performances, mais là encore il ne s’agit pas du même type de vaisseaux. Le 85X ne dispose pas de couchette et ne peut donc pas être utilisé sur de longues périodes. Le 85X peut accueillir un passager à côté du pilote, dans la cabine du cockpit, mais ne peut pas transporter de fret comme les vaisseaux de la série 100. Avec la série 100 vous pouvez effectuer plusieurs choses, tandis que le 85X va vous servir davantage à emmener un(e) ami(e) faire une petite balade. Il n’y a pas d’équivalent à la série 100 chez Drake (Pour le moment). La série 100 Origin s’adaptera à quels vaisseaux ? La série 100 n’a pas été spécialement conçue pour s’adapter à des vaisseaux en particulier, donc tant qu’il y a de la place pour se garer, on peut aller dans n’importe quel vaisseau. Le 135 a trois fois plus de capacités de soute que le 100i, est-ce en raison d’un châssis différent ? Le vaisseau Origin 135c possède un module de chargement spécifique intégré dans la partie inférieure à l’arrière du vaisseau. Ce module peut accueillir une capacité de fret supplémentaire. S’il les trois châssis sont différents, pourquoi le modèle holoviewer est-il le même pour les trois ? En règle générale, lors de la création du concept, les devs se concentrent uniquement sur le modèle de base. Ils créent un modèle 3D pour cela, tandis que les autres variantes étant des peintures ou de simples ajouts 3D plutôt que des créations complètes. C’est donc lorsque ces variantes seront construites, qu’elles seront mises à jour dans l’holoviewer. Est-ce que les autres vaisseaux bénéficient du nouveau système AIR Fuel ou est-ce que l’Origin 100 est le premier à l’avoir ? Aucun autre vaisseau ne dispose du système AIR Fuel, c’est une version sur mesure de la technologie d’Origin, spécifique uniquement à la série 100. Ceci étant, les développeurs prévoient d’intégrer éventuellement pour plus tard, des systèmes similaires pour d’autres vaisseaux. D’autres vaisseaux seront-ils fabriqués avec ce système à l’avenir ? Voir réponse ci-dessus. Quels avantages le système de carburant AIR procure-t-il à l’Origin 100 par rapport aux autres vaisseaux ? Vous pouvez tout savoir sur le système de carburant AIR, ainsi que sur l’état actuel et futur des mécanismes de ravitaillement dans le jeu en général, dans notre dernier article de conception de carburant ici (en cours de traduction). A quel vaisseau le compareriez-vous en terme de vitesse et de maniabilité ? A mi-chemin entre le Mustang et l’Aurora pour le modèle 100i, puis au Mustang pour la version 125a tandis que le 135c est plus proche de l’Aurora. Source : starcitizenfrance.fr
  25. Bobmorane85

    ATV – Les vaisseaux à venir pour les prochaines mises à jour

    Source : Hugo Lisoir, youtube.
  26. Cette semaine, on revient sur le développement d'Orion, un vaisseau pour retourner sur la lune. Source : Hugo Lisoir, youtube.
  27. LooPing

    Cadeau aux abonnés : avril 2018

    Pour les abonnés Lorsque vous tracez courageusement la voie à suivre, vous devez toujours être prêt à faire face aux insondables bizarreries ou aux dangers improbables qui croiseront votre chemin. Avec cette édition spéciale Gemini LH86, vous n'aurez pas à prendre de risques inutiles. Le fini officiel du Voyager a été publié à l'origine pour commémorer les 400 ans du Centre de cartographie impérial, et bien qu'il ait l'air flashy, le fidèle LH86 reste une arme de poing robuste et fiable. bien plus qu'un gadget pour affronter les terreurs qui nous attendent. Pour les abonnés imperator Les abonnés de niveau Imperator recevront la variante exclusive Pathfinder, ainsi que la finition Voyager. Si vous êtes un abonné actif, ces articles seront ajoutés à votre compte le 11 avril. Pour plus d'informations sur les abonnements, cliquez ici !
  28. Cette semaine on fait un point sur les différents vaisseaux pour le vol habité. Les choses bougent du côté de SpaceX, Boeing, LM et Virgin. Après ça, on se penchera sur une manière audacieuse de lancer des smallsats, puis on finira en parlant de l'étoile la plus lointaine jamais observée. Source Hugo lisoir, youtube.
  1. Charger plus d’activité
×