Aller au contenu

Classement


Contenu populaire

Affichage du contenu avec la meilleure réputation le 19/08/2018 dans toutes les zones

  1. 2 points
    Maarkreidi

    Feuille de route SC 3.4

    Et voici enfin la mise à jour de cette feuille de route et ça ne va pas faire plaisir à tout le monde. CIG ayant raccourci la période de développement de Q4, ils doivent revoir à la baisse le contenu du patch correspondant. Il faut voir ce patch 3.4 comme une continuité de 3.3 mais attention, il n’en est pas dénué d’intérêt. Au contraire, de nouveaux développements font leur apparition et ils combleront pas mal de domaines qui génèrent actuellement des bugs récalcitrants qui traînent depuis longtemps dans le code et qui n’étaient pas encore corrigés. Plutôt qu’un long discours, voici le résumé de tous les changements apportés à cette feuille de route. + Donneur de mission Wallace Klim NEW + Lorville Business District NEW - Fonctions étendues du Système de Balises de Services -> 3.6 - Gameplay Escorte -> 3.5 - Gameplay Interdiction -> ? + Gameplay FPS Ping & Scanning NEW + Gameplay Amélioration des voyages quantiques NEW + Origin 600i version Touring NEW - Variantes du MISC Reliant -> 3.5 + Mise à niveau du modèle de base du MISC Reliant Kore NEW - Constellation Taurus -> 3.5 + Technologie des Nuages de Gaz volumétriques <- 3.6 + Technologie Gestionnaire de Physique Avancée des Projectiles NEW + Amélioration des Shader pour les Surfaces Dures et les Surfaces Organiques NEW - La parallelisation des jobs réseaux -> 3.5 - Le Lobby Refactor -> 3.5 - Technologie d'Amélioration des Scènes Spatiales -> ? Avec tout ça, l’avancement global passe de 1% à 3% et on espère que ça ne changera plus autant.
  2. 1 point
    Maarkreidi

    Feuille de route SC 3.3

    Durant les 3 semaines qui viennent de passer, CIG a travaillé sur le fil du rasoir et a dû jongler entre les avancées côté moteur et contenu. Et ils ont dû en permanence revoir les agendas en espérant avancer le plus vite possible. Le temps passe très vite dans ces cas là et nous voici fin Août avec un nouveau remaniement pour ne pas dire bouleversement du calendrier pour les patchs allant jusqu’à Alpha 3.6. Sans oublier qu’ils sont sur le programme de la Citizencon en parallèle depuis le mois de mai au moins. Mais ils n’ont pas chômé, au contraire, certains développements sont déjà en phase de polissage alors que la dernière mise à jour les désignait juste en dév avec 0 tâche complétée. Nous gagnons encore un nouveau personnage donneur de mission, un personnage féminin cette fois mais elle n’a pas l’air très commode sur l’artwork, ça donne du caractère à l’univers. Les lunes de Hurston Ariel, Magda, Aberdeen et Ita sont terminées et intégrées au PU de test interne pour la phase de polissage. Les stations de repos continuent d’être améliorées et ne sont pas loin d’être terminées. Lorville grandit encore mais son développement a été divisé en deux patchs. Le Business District est prévu pour Alpha 3.4 tellement Lorville est complexe à mettre en place, normal c’est la première grande cité, qui servira de référence pour les outils à améliorer dans le futur comme pour Area18 par exemple. Rien de nouveau côté gameplay, tout ça avance assez bien et ce qui était dans la feuille de route y reste, preuve qu’ils ont confiance dans leur capacité à nous livrer tout ça à temps. Les différents domaines des IA ont tous fait une avancée de type Olympique et arrivent presque à la fin. Pour les vaisseaux c’est une autre histoire, mais rangez cette hache de guerre vous allez vous blesser et attendez la suite avant de fendre votre écran. Je reprends, la partie vaisseau n’a pas l’air de bouger beaucoup mais c’est assez trompeur. Je vous conseille de regarder le show Reverse The Verse de ce vendredi qui était consacré au nouveau modèle MUSTANG car c’est un bon exemple de l’état des vaisseaux. Ils sont presque finis mais dans la feuille de route certains ont 2 tâches sur 11 de terminées. PAS DE PANIQUE, les tâches restantes sont secondaires, le gros du travail est derrière nous, enfin derrière eux surtout. Et c’est pareil pour les Cyclones ou le Hammerhead ou encore le Constellation Phoenix. Quoique pour les 2 derniers, il y a aussi le nombre de tâches restant à faire qui a bien augmenté par rapport au mois de juillet. Oui ces remaniements sont assez perturbants, et il est difficile d’avoir une certaine continuité dans l’avancée du travail. Rien de spécial à dire pour les armes, c’est assez tranquille de ce côté-là. Et pour terminer, les travaux sur le moteur avec [Object Contener Streaming], [Blind Culling] et [Environmental Blending Shader] ont très fortement avancé ainsi que la VOIP et FOIP. La réécriture du système d’arme est déjà complétée et on se réjouit de voir les résultats en jeu. Beaucoup d’incertitudes ont circulé ces trois dernières semaines et beaucoup de drama ont encore animé les forums de Spectrum ou Reddit. Et tout ça pour rien car comme on peut le voir les équipes ont très bien avancé mais il leur était impossible d’éditer les roadmaps durant ce laps de temps. Si vous regardez attentivement le tableau, vous pouvez voir qu’aucune fonctionnalité n’est en attente de développement et c’est très bon signe. Alpha 3.3 n’a pas vraiment souffert de ce silence mais je vous donne rendez-vous dans les feuilles de route des prochains patchs qui ont subi eux des changements assez significatifs dans leur contenu. L’avancement global du développement de Alpha 3.3 passe de 26% à 49%. On est dans les temps !
  3. 1 point
    Maarkreidi

    Portfolio : Rest & Relax

    Portfolio : Rest & Relax "Je commence sérieusement à me demander si l'espace a plus d'étoiles ou de stations R&R." - Esen Landari Il est incroyable de constater qu'en moins de cinquante ans, Rest & Relax est passé d'une seule station à Baker à l'empire stellaire qu'il est aujourd'hui. Presque partout où les navires peuvent voler, la R&R, comme on l'appelle communément, peut être trouvée en offrant aux pilotes la possibilité de se ravitailler ou simplement de se reposer et de se détendre. Grâce à son large éventail de commodités et à un service fiable, R&R est aussi omniprésent que le voyage quantique et un pilier de la vie moderne. Alors qu'elle étudiait pour obtenir son diplôme, la célèbre économiste Sally Hemsall a écrit un article supposant la corrélation directe entre la santé économique d'un système et la quantité de café consommée dans les stations de repos et de détente. Gore Nikori, humaniste de renom, a dit un jour que la visite d'un R&R est aussi proche d'une expérience universelle que l'on peut en trouver chez les gens d'aujourd'hui. Il suffit de dire que lorsque l'ingénieur Johann Alejandre et le transporteur Kelley'Teak' Sabatino construisaient le premier Rest & Relax, ils n’avaient pas l'idée de l'impact que leur entreprise aurait finalement dans l'UEE. Des débuts mythiques L'histoire de Rest & Relax commence avec l'ambitieux ingénieur Johann Alejandre qui propose un marché audacieux à un investisseur - il convertirait une station déclassée en un dépôt de ravitaillement actif en deux fois moins de temps et d'argent qu'il faudrait pour en construire une nouvelle, mais avec la même qualité. Si le travail d'Alejandre ne correspondait pas à ses mots, alors les améliorations apportées à la station seraient gratuites. Son stratagème a fonctionné. L'investisseur a acheté une station scientifique décrépie à Baker, et l'équipe d'Alejandre a rapidement commencé à mettre en pratique ses techniques de construction innovatrices, transformant la station en une halte routière tentaculaire pour les transporteurs. Quelques semaines après le début du projet, Alejandre a rencontré un transporteur effronté basé à Baker nommé Kelley 'Teak' Sabatino. Il a rapidement noté que son entreprise de transport n'a jamais fait une livraison en retard, mais Sabatino s'est vraiment distinguée lorsqu'une autre entreprise a perdu une expédition critique au sein du système, ce qui a mis son calendrier et son budget en grave danger. Dès qu'elle a appris la nouvelle, elle a envoyé un Terrapin, a localisé le navire perdu et a même envoyé des services de réparation pour accélérer son arrivée à la station. Alejandre a été émerveillée par son dévouement. Au moment où la construction s'est terminée, Sabatino avait été engagé par contrat pour traiter la plupart des expéditions à la station. L'équipe d'Alejandre a complété la première station de repos et de relaxation plus rapidement et à moindre coût que ce qu'il avait prévu. Cela lui a permis d'exercer une clause du contrat et de prendre une participation dans l'entreprise en lieu et place du paiement de ses services. Autrefois propriétaire officiel, sa première décision exécutive a été de racheter l'entreprise de transport de Sabatino et de l'intégrer dans leur infrastructure. Sabatino n'a accepté l'offre qu'après s'être vu offrir une participation dans l'entreprise, consolidant ainsi l'une des relations d'affaires les plus importantes du siècle dernier. Alors qu'Alejandre et Sabatino sont devenus des icônes de l'industrie, leur partenaire d'affaires qui a fourni le capital pour le projet est resté relativement inconnu. Récemment, cependant, il est apparu que le succès de R&R doit peut-être plus à cet investisseur qu'on ne le croyait auparavant. Le partenaire secret Simplement, Rest & Relax n'existerait pas si ce n'était pas pour Mahir Eriksen, l'investisseur initialement anonyme qui a acheté la station scientifique désuète qui est devenue la première R&R. Eriksen a déjà eu une longue et distinguée carrière en investissant dans des start-ups quand Alejandre l'a approché avec cette offre audacieuse. Les avocats d'Eriksen ont rédigé le contrat initial, qui comprenait deux clauses qui se sont avérées prémonitoires. L'une était l'option qui permettait à Alejandre de prendre une participation dans l'entreprise, et l'autre stipulait que l'implication d'Eriksen resterait secrète. L'histoire secrète du Rest & Relax de Chung Kristoff a révélé l'implication d'Eriksen dans l'entreprise après des années de recherches et d'entretiens approfondis. Dans le livre, Kristoff affirme qu'Eriksen voulait s'impliquer dans les opérations quotidiennes d'une entreprise, mais éviter les critiques publiques intenses qui l'accompagnaient souvent. Pendant des années, il a regardé les autres mal gérer ses placements et a cru qu'il pouvait faire mieux. Mais son incroyable sens des affaires ne pouvait être égalé que par son désir de rester à l'abri des regards du public. Même s'il était l'un des investisseurs les plus prospères de l'Empire, le nom d'Eriksen était pratiquement inconnu en dehors de certains cercles bien branchés. Avec l'anonymat garanti, Eriksen a été le moteur de nombreuses premières décisions de l'entreprise. Il a choisi l'ancienne station scientifique comme étant celle qui devait être remise à neuf. Il pensait que son emplacement serait idéal grâce aux transporteurs qui passent constamment par Baker jusqu'à Xenia, une énorme plaque tournante du transport maritime Covalex, et la proximité de deux grands points de saut dans l'espace Xi'an. Eriksen est même crédité d'avoir recommandé qu'Alejandre engage Sabatino pour approvisionner son entreprise de construction, sachant qu'une station bien construite ne valait rien si elle n'était pas correctement approvisionnée. Il est également allé de l'avant et, à l'insu d'Alejandre, a acheté une deuxième station alors que la première était encore en construction. Il avait vu les progrès qu'ils avaient réalisés et voulait s'assurer que l'équipage talentueux avait un deuxième projet à réaliser directement. On dit que sans Erikson, Alejandre et Sabatino auraient pu construire une bonne aire de repos, mais avec les conseils d'Erikson, ils ont pu construire un empire. Expansion accélérée La première station de repos et de détente de Baker a connu un succès immédiat et est rapidement devenue un guichet unique pour les transporteurs. L'installation était moderne, bien conçue et présentait une grande variété d'options alimentaires, de commodités et de magasins de fournitures. Peu de gens auraient pu deviner qu'une vieille épave dépressurisée était sa fondation. Deux autres stations à Baker ont ouvert leurs portes en succession rapide, Eriksen souhaitant s'étendre aux systèmes voisins. Cela a incité Sabatino à suggérer des stations dans chaque système de la'Terra Loop', un terme utilisé par les transporteurs pour décrire une série de grands points de saut reliant Baker, Kiel, Hadrian, Terra, Tayac, Goss et Osiris. Eriksen aimait l'ambition, mais il s'est heurté à un problème majeur. Il n'y avait pas assez de vieilles stations pour faire le tour. Eriksen a demandé à Alejandre de concevoir une solution, et le résultat a été la station de repos et de relaxation standard que l'on voit maintenant à travers l'univers. Prenant en compte les techniques avancées qu'il avait développées pour les stations de remise à neuf, la conception divisait la station en pièces standard qui étaient toutes faciles à expédier et à assembler. Ils pourraient également être assemblés de nombreuses façons pour donner de la variété aux aménagements intérieurs. L'une des anciennes stations qu'Eriksen avait achetée a été convertie en centre de fabrication et a rapidement été mise en production de pièces de station. La production de masse de ces pièces a alimenté l'expansion rapide de Rest & Relax à travers la Terra Loop et finalement à travers l'Empire. Au fur et à mesure que l'empreinte de l'entreprise s'étendait, ils ont ajouté des installations de production supplémentaires pour répondre à la demande et réduire les délais de livraison. L'expansion de l'empire Rest & Relax a contraint Sabatino à affiner constamment la logistique de l'approvisionnement de toutes les stations. Leur taille massive signifiait qu'il y avait beaucoup d'espace de stockage à remplir et à entretenir. Au départ, Eriksen souhaitait intégrer verticalement les gares avec des magasins proposant des produits R&R officiels et des restaurants à thème. Sabatino a rapidement renoncé à l'idée et a montré que la logistique l'emporterait sur les avantages. Elle a fait valoir à juste titre que la réputation exceptionnelle de R&R auprès des transporteurs signifiait que les entreprises voulaient louer des espaces dans leurs gares. Cela n’a pas seulement reporté le fardeau de remplir les étagères des magasins sur quelqu'un d'autre, mais cela a aussi permis à chaque station R&R de développer son propre caractère et de mieux refléter le système qu'elle dessert. Aujourd'hui, chaque station peut comporter n'importe quelle combinaison d'une douzaine de franchises spécialisées dans tout, des mods corporels élégants aux anneaux de poisson fraîchement frits, et de nombreux voyageurs se disputeront volontiers avec vous au sujet du système qui abrite le meilleur R&R. "Les transporteurs aiment aller à un R&R parce que ce n'est pas la même chose à chaque fois ", a déclaré Sabatino à la Terra Gazette. "Je le sais parce que j'ai été transporteur toute ma vie. Il y a une certaine monotonie apaisante qui accompagne les croisières à travers les étoiles. C'est pourquoi nos stations sont toujours un peu différentes. Si toutes nos gares étaient les mêmes, je suis sûr que les transporteurs les traverseraient avec le même regard vitré dans les yeux. Nous voulons les sortir de cet état d'esprit pour qu'ils puissent prendre quelques minutes pour se reposer et se détendre". Triumvirat triomphant Lorsque le premier Rest & Relax a ouvert ses portes à Baker, personne, pas même ses fondateurs, n'aurait pu prédire que sa portée s'étendrait bientôt à travers l'empire. Le trio improbable d'un ingénieur inventif, d'un transporteur industriel et d'un entrepreneur solitaire a créé une tempête parfaite qui combinait l'innovation technologique, un timing impeccable et les moyens et la motivation pour que tout cela se produise. Même avec ces avantages, l'entreprise n'aurait pas pu réussir sans que les transporteurs et les voyageurs de tous les jours affluent en masse vers leurs gares. Les analystes de l'industrie ont continué à parier contre l'entreprise, convaincus qu'il n'y avait pas de place pour elle sur le marché saturé. Pourtant, Rest & Relax a prouvé que le fait de donner une nouvelle tournure à une vieille idée peut l'élever à des niveaux jusqu'alors inconnus. // FIN DE TRANSMISSION Traduction : Maarkreidi - Swiss Starships
  4. 1 point
    Les forum et tchat de Spectrum sont très animés pour le moment, que ce soit à propos des changements publiés dans les feuilles de route cette semaine ou à propos de la mécanique des armes des vaisseaux qui ont été changées récemment. John Crewe a publié un post explicatif qui pourra vous éclairer quant à leurs intentions. Je vous en ai fait la traduction afin que tout le monde en profite. Salut tout le monde, J'ai pensé que je pourrais revenir ici et discuter du drame résultant des changements prévus aux canons dans les correctifs 3.2.x et de ce que nous prévoyons faire avec les armes pour aider à partager une prise de conscience et nos objectifs. Tout d'abord, nous sommes conscients de toute l'agitation et des réactions passionnées aux changements que nous avons essayé en 3.2.1 et, contrairement à la croyance populaire, nous n'avons pas seulement enfoui nos têtes dans le sable et ignoré la remontée d'information. Une réponse populaire que j'aimerais aussi frapper sur la tête est que nous jouons aussi réellement le jeu, pas seulement des constructions internes de dev, mais aussi le PTU et le Live. Nous ne nous contentons pas de nous asseoir dans Excel et d'ajuster les chiffres à notre guise et de les faire sortir sans les tester, tout passe d'abord par le QA après les tests de conception interne. Merci à tous ceux qui ont exprimé leurs sentiments d'une manière plus raisonnable et constructive que les autres, aux côtés de ceux qui ont pu voir ce que nous avions l'intention de faire avec ce changement. Même si tout le monde voudrait que l'on revienne en arrière, ce n'est pas aussi simple que cela, ces changements touchent de nombreux dossiers et un bon nombre d'entre eux ont fait l'objet de travaux ultérieurs par d'autres équipes, ce qui aurait pour conséquence que ces personnes perdraient leur travail ou que nous devrions passer du temps à les réimplémenter. En outre, plus nous passons de temps à mettre à jour 3.2.x est plus de temps passé à ne pas réparer d'autres choses dans notre branche principale pour 3.3 et les développeurs qui font cela ont beaucoup de tâches à faire dans tous les domaines de l'équilibre des jeux donc nous préférons passer du temps à les préparer à sortir dans un patch avec d'autres changements complémentaires Le plan actuel proposé pour la 3.3 : Certains canons resteront semi-automatiques, seront clairement étiquetés comme tels dans leur nom/descriptions et leur CdT sera significativement diminuée, tandis que leurs dommages seront buffés pour compenser. La majorité des canons seront " rebaptisés " autocanons et retourneront à un comportement entièrement automatique. Leur CdT sera également réduite de manière significative et leurs dommages seront ajustés en ligne. Un examen de toutes les armes DPS sera fait, afin d'attraper toutes les aberrations (Hello Glaive/Scythe propriétaires) qui ont été manquées dans les passes précédentes. La surchauffe aura un autre passage pour s'assurer que tout fonctionne comme prévu en ce qui concerne les changements ci-dessus, la surchauffe sera le principal limiteur de DPS du canon par rapport à la vitesse de tir. Tous les chargements par défaut des vaisseaux feront l'objet d'un examen complet afin de déterminer si ce qui leur est fourni est le plus approprié au rôle qu'ils sont censés jouer. En ce qui concerne le dernier point, il s'agit d'une tâche importante et qui va certainement bouleverser certains propriétaires, mais c'est quelque chose que nous voulions faire depuis longtemps. Dans le passé, il y avait une sélection très limitée de vaisseaux d'armes qui pouvaient être donnés quand ils étaient libérés et nous n'y sommes jamais retournés et nous ne les avons pas revus jusqu'à récemment avec les changements de puissance. Nous avons maintenant probablement 4-5x la variété d'armes en jeu qu'en 2014 et en tant que tel tout n'a pas besoin de venir avec des canons Behring ou des répéteurs laser Klaus et Werner. Enfin, pour vous, propriétaires de Vanguard, j'ai suivi l'état d'avancement des options de Nez d'armes alternatives et j'ai eu des réunions avec les parties prenantes concernées cette semaine pour m'assurer qu'elles sont programmées en avance des variantes. Je ne peux pas promettre une date exacte mais j'espère que ce sera dans un avenir proche pour vous permettre d'avoir 4+ choix de type d'armes sur les supports de nez. Pour info : CdT = Cadence de Tir Poste original : Future Ship Weapon Changes (aka Semi-Auto Cannon debate)
  5. 1 point
    Maarkreidi

    Feuille de route SC 3.4

    La dernière feuille de route est terminée. J'ai changé la palette des couleurs pour coller au style du nouveau site RSI. Dites-moi ce que vous en pensez et si ça plaît je changerai les autres feuilles de la 3.x. Pour la 3.4 faut pas rêver ils n'ont encore rien posté comme avancée mais rassurez-vous, certaines choses sont déjà en cours de développement. Quand nous auront atteint ce patch là, on pourra dire que l'avancement du jeu est à un stade qui permettra une accélération fulgurante de contenu. Une fois toutes les technologies réseaux, rendu, maillage serveurs en place, il ne manquera que l'optimisation continue et du contenu. Chris étant un homme de surprise tant en bien qu'en mal, sachez qu'il nous "cache" les autres systèmes planétaires déjà en dev depuis un certain temps mais qu'il est encore impossible à mettre en jeu sans tuer nos machines. On peut donc espérer pour 2019 une série de patch 4.x qui comprendraient les voyages entre systèmes. Enfin il n'est pas exclu d'espérer l'arrivée de nos beaux GROS vaisseaux (Carac, Polaris, Jump 890 etc) qui ne feraient pas planter le jeu lors de leur apparition puisque toutes les technologies de rendu "fluide" auront été développés durant l'année 2018. Bon ok je m'égare un peu. Bref, je mettrai à jour dès qu'il y aura du nouveau sur cette feuille.
×