Aller au contenu
Bobmorane85

ATV spécial Squadron 42 – La vie à bord de la frégate Idris

Recommended Posts

L’ATV de cette semaine est consacré à Squadron 42 et en particulier à la vie à bord de la frégate Idris

Pour présenter cet épisode, nous retrouvons Sandi Gardiner en compagnie de Josh Herman. L’Around the Verse du jour va évoquer la mise à jour mensuelle concernant le développement du jeu en un joueur Squadron 42, campagne solo de Star Citizen. Petit résumé ci-dessous.

sandi-gardiner-josh-herman.jpg

 

Les développeurs vont présenter l’énorme travail accompli sur l’intelligence artificielle des PNJ dans le jeu.

Ce sera l’occasion de se rendre compte aussi, de l’imposant équipage qui se trouve à bord du vaisseau de type frégate Idris. Cet engin spatial est vraiment immense !

Globalement, par rapport aux PNJ “complètement débiles” (Car 1ère itération + bugs) que l’on croise actuellement dans l’univers persistant de Star Citizen, on a pu voir dans cette vidéo, des PNj qui avaient pour la plupart des comportements beaucoup plus réalistes, cohérents et surtout, plus intelligents.

Les récents systèmes mis en jeu par les développeurs rendent l’IA beaucoup plus complexe et c’est ce qui en définitive, rend leurs comportements plus naturels, plus humains si l’on peut dire.

perso-feminin-fregate-idris.jpg

Par ailleurs, hormis l’intelligence artificielle, les devs ont continué de travaillé sur l’univers persistant de Star Citizen, en particulier sur la correction des bugs, mais aussi sur le contenu à venir dans les prochains patchs.

On l’a vu récemment avec un redémarrage des serveurs, cela devrait aller beaucoup mieux pour tout le monde pour récupérer son vaisseau perdu à Tataouine après une déconnexion.

recuperation-vaisseaux.jpg

Ceci étant, la priorité restant l’optimisation global du jeu. Les développeurs cherchent constamment des solutions pour le rendre plus fluide, moins gourmands en ressources, d’autant plus qu’ils ont également bossé sur l’object container streaming. Ce travail va notamment permettre d’augmenter considérablement la quantité de contenu dans un système planétaire sans que cela n’ait un impact sur la mémoire ni sur la charge CPU de votre ordinateur.

Bien entendu vous pourrez aller n’importe où sans le moindre temps de chargement.

En parlant d’amélioration, ces visuels du MobiGlas dans sa deuxième itération nous confirment que les développeurs vont une fois de plus dans le bon sens. Les informations sont beaucoup plus clairs, agréables et donc lisibles, avec juste ce qu’il faut comme petites touches de couleurs et surtout, sans ce lens flare insupportable qui fait saigner des yeux lorsque l’on consulte son bracelet high tech.

managermobiglas.jpg

mission-manager-mobiglas.jpg

 

Vivre à bord de la frégate Idris

Dans Squadron 42, tout a été retravaillé de façon plus minutieuse. Ce n’est pas seulement l’intelligence artificielle qui a été améliorée, c’est aussi les mouvements naturels des PNJ, leurs animations et surtout, les transitions d’animations. Comme on a pu le voir dans la vidéo de ce soir (voir photo ci-dessous) avec des personnages non-joueurs qui vont manger au mess, à bord du vaisseau.

 

mess-idris.jpg

 

Que ce soit dans leurs mouvements, les dialogues, les regards aussi, qui ont reçu un soin particulier au niveau de la programmation, afin que les PNJ aient une attitude réaliste. Ils ne se contentent pas de regarder dans la même direction pendant trois heures. Leur attention est attiré par leur environnement, les informations utiles, leurs interlocuteurs s’ils en ont, mais aussi comme on a pu le voir dans la vidéo de cet ATV, par certains éléments du décors. Ainsi lorsque vous croisez un PNJ dans un des corridors du vaisseau, vous ne verrez pas un robot qui marche tout droit et vous contourne simplement.

Il va regarder bien entendu devant lui, puis vous croiser du regard, peut-être même interagir avec vous, à moins que ce ne soit vous qui ne le sollicitiez. Puis il va regarder également à droite, à gauche, par-ci par-là, par exemple un écran, une porte, un objet… Certains vous raconteront même les derniers potins, les rumeurs etc. A condition d’entretenir de bons rapports avec eux. Comme dans la vraie vie.

Si les PNJ ont faim ils vont aller manger, s’ils sont fatigués ils iront se reposer ou dormir… Bref, immersion !

mess-idris-fregate.jpg

 

Certains PNJ feront même des commentaires suivant vos exploits… Ou vos échecs (on sent l’inspiration des Wing Commander là aussi).

L’armurier que l’on a vu dans la démo Vertical Slice à propos de Squadron 42, a lui aussi subit des améliorations notables par rapport à ce que l’on a pu apercevoir de lui la première fois.

Lorsque vous lui demandez une arme, il va réellement chercher par exemple un fusil d’assaut sur le râtelier, le prendre avec ses mains, venir vers vous et poser l’arme sur le comptoir. Cette arme vous la récupérerez de la même façon, réaliste avec vos mains et non pas une arme qui pop d’un seul coups entre vos mains… Le souci du détail !

Et même si de l’aveu des devs, il reste encore beaucoup de chemin à réaliser pour nous fournir l’expérience la plus complète possible, que c’est bon de voir les progrès qu’ils ont déjà accompli depuis fin décembre.

C’est tout un processus complet qui est réalisé pour obtenir un tel degré de réalisme, en commençant par la motion capture sur les acteurs, puis avec le travail des animateurs qui optimise le tout avant intégration dans le moteur du jeu.

Dans la vidéo, les développeurs nous ont montré des comportements de PNJ encore plus riches qu’auparavant comme par exemple ici des personnages qui se relaient, bavardent entre eux, se déplacent dans le vaisseau, vont vérifier le stock dans la soute etc..

Dans Squadron 42 vous croiserez des PNJ en plein dans leur travail, comme également de nombreux moments de la vie ambiante. Sans oublier que chaque PNJ aura sa propre personnalité, le jeu promet vraiment une expérience immersive.

De plus, vous n’aurez pas un PNJ statique qui reste pendant tout le jeu dans la même position au même endroit. Dans Squadron 42, un marine pourra par exemple être censé occuper un poste de garde par défaut, il va donc rejoindre son poste. Si ce dernier est occupé par quelqu’un d’autre, il prendra la décision d’aller s’entraîner au stand de tir ou de faire simplement un petit footing autour du vaisseau. C’est le genre de choses que les devs aimeraient vraiment faire pour le jeu.

starcitizen-cargo.jpg

Voir toute cette vie grouiller à l’intérieur de la frégate Idris est impressionnant, il y a vraiment beaucoup de monde, chaque PNJ vaque à ses occupations. Celles-ci peuvent être professionnelles ou personnelles. vous croiserez des PNJ en faction, des gardes, des responsables magasin (Armurerie interne au vaisseau), des agents d’entretien, du personnel médical, des pilotes, des opérateurs, puis aussi des officiers, cuistots etc.. Ci-dessous, deux membres d’équipages qui font leur jogging à bord de l’Idris, dans les grands couloirs du vaisseau, pendant leur quartier libre.

C’est criant de réalisme, immersion oblige. Si vous êtes à l’armée ou que vous l’étiez par le passé, cela doit vous rappeler certainement des souvenirs; en particulier si vous étiez dans la marine et que vous faisiez votre footing à bord du navire dans lequel vous étiez affecté.

C’est d’ailleurs très clairement le ressenti lorsque l’on découvre toutes ces images de Squadron 42 à bord de l’Idris, c’est bourré de références en provenance du monde militaire réel, mais aussi du cinéma et de la science-fiction, en particulier cinématographique et c’est du coup, toute l’expérience utilisateur qui se trouve renforcée.

footing-fregate-idris.jpg

Il y aura même des bornes d’arcade pour tuer le temps ! Une petite partie contre un PNJ ça vous dit ?

Certains penseront qu’en faisant le parallèle avec un jeu de Rockstar Games comme GTA 5 ou Red Dead Redemption ou encore bien avant eux, un Shen Mue (précurseur dans le genre sur Dreamcast), la comparaison serait un peu osée. Pourtant, il s’agit bien là d’une volonté de la part de CIG/Foundry 42 que d’offrir aux joueurs bien plus qu’un “simple” space sim. Star Citizen et Squadron 42 seront une vraie simulation de vie, près de 900 à 950 ans dans le futur imaginé par Chris Roberts. A l’instar des deux gros hits triples AAA cités plus haut, vous verrez les PNJ vivre leur vie, en parallèle à vos actions et à votre propre aventure.

A la base, l’Idris dans Squadron 42 était censé contenir maximum une cinquantaine de PNj, puis ils ont trouvé que cela faisait encore un peu vide alors les effectifs sont passés à 81 personnes (En comptant le joueur). Encore une fois, l’Idris est un vaisseau vraiment immense, on ose imaginer ce qu’il faudrait pour un destryer Javelin ou un porte-astronefs Bengal !

corridors-vaisseau-idris.jpg

 

Conclusion de l’émission

Comme à leur habitude, Sandi Gardiner et Josh Herman remercient tous les abonnés et les backers grâce à qui Star Citizen et Squadron 42 peuvent se développer et exister, et devenir de véritables hits triples AAA.

Ils vous donnent rendez-vous à très bientôt, autour de l’univers !

 

 

 
 

 

Source : starcitizenfranc.fr

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

×